Il y a sept (7) types d’orgueil, comment les abandonner? – Subdivisions de l’orgueil!

Il existe 7 types d’orgueil:

1 L’orgueil envers les inférieurs
2 L’orgueil envers les égaux
3 L’orgueil envers les supérieurs
4 L’orgueil de l’identité
5 L’orgueil prétentieux
6 L’orgueil de l’émulation
7 L’orgueil erroné

C’est quoi l’orgueil? C’est par définition un facteur mental perturbé qui se sent arrogant, en considérant et en exagérant nos propres qualités ou possessions. Elle est une vue surfaite de nous-mêmes, qui se produit après avoir considéré nos propres qualités telles que richesse, beauté, force, éducation, connaissances, statut social ou race. Le simple fait d’être conscient d’avoir une certaine qualité ou d’être meilleur que d’autres dans un certain domaine n’est pas nécessairement de l’orgueil, car cela peut être simplement une reconnaissance de la vérité. L’orgueil se manifeste quand l’esprit s’est survolté à cause d’un sens exagéré de notre propre importance. Il existe des fiertés non perturbés que nous devons cultiver, mais elles ne sont pas véritablement de l’orgueil.

On peut expliquer 3 types de de fiertés non perturbés, indispensables pour faire grandir le pouvoir de l’effort: la fierté se rapportant à notre potentiel, la fierté se rapportant à nos actions, et la fierté de penser que nous pouvons détruire nos perturbations mentales. En ordre «Je peux et je vais atteindre la bouddhéité», suivi de «Je vais moi-même libérer tous les êtres sensibles de la souffrance.» Puis, «Je peux vaincre toutes mes perturbations mentales. Elles ne me vaincront jamais.» Si nous manquons de confiance, nous serons aisément abattus par le découragement ou par les interférences malveillantes.

L’explication des 7 types d’orgueil

Les trois premiers sont clairs, on se sent supérieur à quelqu’un d’inférieur, d’égal ou de supérieur. Le 4e type est simplement basé sur notre sentiment de supériorité relié à notre identité, comme exemple sentiment exagéré de notre propre importance, simplement basé sur le fait qu’on est français, blanc ou même pratiquant tantrique. Le 5e, l’orgueil prétentieux, lui, c’est croire que nous avons des qualités que nous ne possédons pas. Comme penser que l’esprit un peu plus paisible atteint en méditation le véritable calme stable, ou croire qu’on pratique bien le dharma, alors qu’on se préoccupe sur notre vie actuelle. Le 6e type est de l’émulation, c’est se sentir égal ou presque égal à quelqu’un qui nous est indubitablement supérieur, comme les bouddhas, les bodhisattvas ou notre guide spirituel. Finalement, l’orgueil erroné est l’orgueil de commettre des actions inappropriées. Par exemple, l’orgueil d’être un bon tireur quand nous tirons sur des oiseaux. l’orgueil de ne pas se faire prendre lors d’un vol dans un magasin, ou bien celui de penser que nous sommes un excellent enseignant alors que les enseignements que nous donnons sont erronés.

COMMENT ABANDONNER L’ORGUEIL?

Comme toute perturbation mentale, on commence par en reconnaître les défauts. L’orgueil a 2 inconvénients principaux: d’abord il nous indique que nous manquons de respect pour les autres, puis, c’est un obstacle pour accroître nos connaissances et nos qualités. Une personne orgueilleuse a de la misère à recevoir les bienfaits du dharma (le dharma est les phénomènes qui régissent l’univers, ou le terrain où l’on travaille et vivons toutes sortes d’expériences, vertueuses ou non selon notre karma passé). C’est simplement parce que la personne n’est pas ouverte à écouter les enseignements avec un esprit ouvert que l’orgueil est néfaste. Même une personne méchante peut être domptée par le dharma, mais une personne orgueilleuse ne peut pas l’être.

Il existe plusieurs méthodes. Si on est orgueilleux à cause de nos connaissances, nous pouvons étudier des sujets profonds et subtils comme ceux présentés dans le neuvième chapitre du Guide du mode de vie du bodhisattva (aux éditions Tharpa). Nous découvrirons rapidement que nous avons beaucoup à apprendre, ce qui rendra notre esprit humble.

Un autre moyen serait de détruire notre orgueil en réalisant à quel point nous sommes vulnérables et dépourvu de liberté, en méditant sur les expériences désagréables que nous devons endurer sans en avoir le choix : la naissance, la maladie, le vieillissement et la mort. Actuellement, nous sommes peut-être beaux, en forme, intelligents et connaissons la réussite, mais nous n’avons pas le pouvoir de rester ainsi. Finalement, sans en avoir le choix, on deviendra, vieux, affaiblis, appauvris, handicapés ou séniles. Si nous nous comparons aux êtres réalisés dont la liberté est parfaite et dont le bonheur ne peut être détruit par aucune condition extérieure, nous perdrons vite notre orgueil.

Anthonymes (signification contraire) de l’orgueil:
bassesse
componction
honte
humilité
modestie
simplicité

About these ads

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s